Ah Stanthorpe !

Publié le : 31 décembre 20153 mins de lecture

Après le cyclone sur la côte du Queensland, on a dû quitter la zone pour se réfugier dans les terres. Comme on vous l’a précisé dans le précédent article. On s’est dit tant qu’à faire autant trouver une ville où il y a du travail.

On a pris le « Harvest book » et on a vu qu’à Stanthorpe il y avait quelques fruits et légumes à cueillir. Donc on est allé dans cette ville.

Il faut avouer que l’on a eu de la chance. Le premier jour où l’on est arrivé on a rencontré 3 français qui venaient tout juste d’être embauché dans une des grosses entreprises du coin, Snowman company. L’activité principale est la cueillette de pommes et de poires. Ces 3 français nous disent pendant que l’on discute que le patron aurait besoin de quelques bras en plus. On se lève à 4h30 du matin puis on va vers l’entreprise avec les français pour demander, au culot, au patron s’il voudrait de nous. Un peu hésitant et en regardant Lucie de la tête au pied, il nous dit qu’il voudrait surtout des hommes. Je lui rétorque en souriant immédiatement qu’elle travaille comme un homme. Il hésite encore un peu. Puis finalement il nous répond que c’est ok. On commence le jour même.

Cela fait maintenant 1 mois que l’on y travail. Les 2 premières semaines étaient payées à l’heure. Désormais on est payé au rendement. On gagne pas énormément d’argent. De plus, dès qu’il pleut on ne travail pas. On est actuellement dans la saison des pluies… Autant vous dire que l’activité ne bat pas son plein. Mais vu que Stanthorpe est un lieu où il n’y a rien à faire on ne dépense pas, donc cela compense ceci.

Quand je vous dis qu’il n’y a rien à faire c’est vraiment rien. Mise à part travailler, et encore, certains backpackers attendent depuis un mois pour obtenir du travail. De plus la population d’ici semble être arriérés. L’alcool et l’obésité ne semble pas les aidés à évoluer. Je dis cela sans vouloir être discriminatoire, ce n’est tout simplement qu’un constat déplorant.

Bref, on compte travailler ici maximum jusqu’à mi-mars puis on reprend des longues vacances.

Plan du site