L’Australie, terre de légendes aborigènes

Publié le : 30 décembre 20153 mins de lecture

Le terme aborigène désigne un membre d’une population qui fut la première à occuper un territoire. Ainsi, les Aborigènes d’Australie désignent les premiers groupes humains à avoir peuplé le 5e continent. Les aborigènes d’Australie et les indigènes du détroit de Torres sont les 2 populations autochtones de l’État océanien.

Recensement démographique des aborigènes d’Australie

Si en 1920, les populations n’étaient plus que 60 000, on a constaté une hausse phénoménale de cette communauté. En effet, selon les sondages de 1991, près de 238 490 Australiens sont d’origine aborigène. Quant au résultat du recensement réalisé en 2011, il y en a 670 000 aborigènes et indigènes du détroit de Torres. Cela représente 3 % de la population australienne.

10 % du territoire australien appartiennent à cette communauté. On constate que la Nouvelle-Galles du Sud et le Queensland figurent parmi les territoires qui enregistrent une forte concentration des populations indigènes. Si 30 % de la population habitant le Territoire du Nord sont aborigènes, ce taux est beaucoup plus faible dans le reste du pays continent. Les principaux États où l’on peut rencontrer ces tribus sont :

  • Nouvelle-Galles du Sud
  • Queensland
  • Australie-Occidentale
  • Territoire du Nord
  • Victoria
  • Australie-Méridionale
  • Tasmanie
  • Territoire de la capitale australienne

Quelques mythes et légendes aborigènes

Certains contes sont également consacrés à la création du didgeridoo. On peut essayer cet instrument étrange en visitant les réserves aborigènes d’Australie. D’autres contes traditionnels relatent des histoires captivantes. C’est le cas des deux Goannas, le Serpent géant, le Trou d’Eau ou encore l’oiseau Brolga.

Légende sur l’origine de l’Australie

Certaines légendes consacrées à l’origine de l’Australie et de la Nouvelle-Guinée relatent que les premiers habitants viendraient de l’archipel indonésien, ils auraient voyagé par le nord. Cet événement s’est déroulé il y a 40 000 ans.

Une autre théorie envisage que ces ancêtres seraient venues d’un passage situé entre la Nouvelle-Guinée et l’Australie. L’homme de Mungo dont les fossiles ont été découverts aux alentours du lac Mungo à 3000 km de la côte nord de l’Australie aurait vécu il y a près de 40 000 ans.

Plan du site